Gorillaz / Humanz

Humanz

Gorillaz / Humanz
Style : Musique alternative
Parlophone Records Limited / a Warner Music Group Company
Sortie : 28 avril 2017

Le groupe virtuel londonnien emmené par Damon Albarn a sorti son 5ème album, Humanz. La figure du groupe et son ami dessinateur de BD Jamie Hewlett se sont lancés dans ce projet musical il y a maintenant 16 ans. Cette création se définit par une particularité, le quator est représenté par 4 personnages fictifs de dessins animés : Murdoc, Noodle, Russel, 2D. Lancé initialement pour le fun, le chanteur du groupe Blur et son acolyte montent en puissance au fil des albums.
Le premier de ces albums montera dans le haut des charts notamment grâce à son tube « Clint Eastwood », le second sortira en réaction aux attentats du 11 novembre, le troisième passera un message écologique et le 4ème fut marqué par leur collaboration avec deux musiciens de The Clash.
D’autant plus politique, ce 5ème album dénonce le culte de l’argent, le terrorisme, l’extrêmisme ou encore des figures comme Donald Trump que Damon Albarn ne pensait pas voir au pouvoir à la sortie de l’album ..

6 ans après leur précédent, ils présentent ici une tracklist fleuve de 26 titres, le groupe a multiplié les collaborations, citons notamment Grace Jones, Pusha T, Benjamin Clementine ou encore De La Soul. Une quinzaine de voix apparait sur Humanz et tous ces beaux noms nous font le comparer à un blockbuster hollywoodien plus proche du flop que du succès. Mais laissons le temps faire et voyons s’il sera retenu dans les listes non-exhaustives d’ « Albums de l’année ».
Cet album mélange les styles comme jamais et cela nuit un peu à la cohérence nécessaire d’un projet, de la pop au hip hop en passant par un peu de techno il apparaît néanmoins très éclectique. Si l’on exclut l’intro, les deux premiers morceaux nous montrent la direction que prendra Humanz. « Ascension » en featuring avec Vince Staples est clairement hip hop et le second « Strobelite » en association avec Peven Everett s’écoute davantage un samedi soir festif. Avançons dans l’opus, « Andromeda » en piste 10 s’avère être le 3ème axe de cet album, beaucoup plus calme et malgré des basses remarquées les voix posées sur ce son prennent le dessus sur celles-ci.

Critiquable pour son mélange peut-être un peu trop brouillon et ses nombreuses collaborations, l’album reste toutefois chaleureux et mérite d’être écouté. Vous trouverez forcément des morceaux plaisants dans cette longue tracklist. Il faut d’ailleurs souligner ce dernier point, nous sommes malheureusement trop habitués aux albums d’une dizaine de morceaux qui nous laissent sur notre faim.

« Ceux qui ont peur de la musique sont dangereux. »

Inclus notamment : « Saturn Barz » feat Popcaan, « Andromeda » feat D.R.A.M & « Let me out » feat Mavis Staples & Pusha T
Titre coup de cœur : « Ascension » feat Vince Staples

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Envoyer par mail

Powered by