Indochine / 13

Indochine 13

Style : Pop-rock
Production : Sony Music Entertainment France
Sortie : 8 septembre 2017

« La vie est belle mais cruelle parfois ». Ces paroles sont extraites de « La vie est belle » qui annonçait le nouvel album d’Indochine quatre ans après Black City Parade. 13 est composé de 21 titres dont beaucoup de tubes potentiels. Depuis Paradize en 2002, le groupe est attendu au tournant et cette fois il revient avec un opus qui risque de reléguer une partie de sa discographie au second rang.

Peu d’artistes sont présents sur 13 : Kiddy Smile, Asia Argento, John Digweed & Nick Muir, Joachim Garraud ,Vitalic et Talisco. Ces deux derniers sont particulièrement présents sur les scènes de l’hexagone cette année, ils proposent chacun un remix de « Station 13 », l’un des tubes de cet album.

Les années 80 commencent à être loin et pourtant le groupe retrouve ici une seconde jeunesse. Beaucoup d’artistes ne savent pas s’arrêter ou du moins pas à temps, on pensait qu’Indochine ferait partie de ceux-là sous peu et pourtant la version 2017 du groupe balance ces clichés. Nicolas Sirkis, seul rescapé du groupe initial, ne prend pas une ride et les morceaux ressemblent toujours à des fresques adolescentes. De longs morceaux et des refrains efficaces, la recette semble encore marcher. Un engagement toujours présent dans ce 13ème album comme avec « Trump le monde » et « Un été français ».

Si l’on doit choisir entre Indochine et les ex-Téléphone, on privilégiera clairement les premiers. Ils seront d’ailleurs sur la scène du Zénith de Nantes les 2 (complet) et 3 avril.

Inclus notamment : « La Vie est Belle »

Coup de cœur : « Station 13 »

Retrouvez également notre interview de Boris Jardel, guitariste d’Indochine depuis 1998